pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
19 Oct, 2018
vendredi, 07 septembre 2018 20:22

Visite en Haïti d’une délégation du Mouvement des Femmes Dominico-Haïtiennes Spécial

La délégation dominicaine accompagnée des représentants du GARR et du SJM La délégation dominicaine accompagnée des représentants du GARR et du SJM

Une délégation du Mouvement des Femmes Dominico-Haïtiennes (MUDHA) a été en Haïti du 29 au 31 août 2018. Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens existant entre ladite organisation dominicaine des droits humains et celles travaillant dans le domaine de la migration haïtienne en République Dominicaine. Conduite par Cristiana Luís Francisca, présidente de MUDHA, cette délégation en a profité pour rencontrer le Directeur des affaires dominicaines du Ministère des Affaires Etrangères, Joseph Pierre Lamothe.

Dans leurs discussions avec le GARR, les représentantes de MUDHA se sont montrées très préoccupées par la fin du second moratoire relatif au Plan National de Régularisation des Etrangers (PNRE). Selon elles, le non renouvellement dudit programme aura pour conséquence d’intensifier les rapatriements d’Haïtiens/Haïtiennes à la frontière.

Les responsables de MUDHA ont mis en question les données statistiques communiquées par la presse dominicaine qui parle de 240,000 migrants haïtiens bénéficiaires du PNRE.

Jenny Carolina Moron, responsable du département juridique et des droits de l’homme  à MUDHA, estime qu’il y a très peu de migrantes et migrants haïtiens qui sont bénéficiaires du programme. Cela est dû au manque de clarté dans les informations communiquées aux migrantes et migrants bénéficiaires par les autorités dominicaines. Tout cela montre, selon elle,  que l’Etat dominicain n’avait pas la volonté de permettre à bon nombre de migrantes et migrants haïtiens de se régulariser.

Il convient de souligner que la Direction générale de la migration dominicaine a annoncé à la fin du mois d’août 2018 que les migrants qui ont réussi à déposer leurs documents dans le cadre du second moratoire ont jusqu’au 10 octobre 2018 pour recevoir une réponse.

MUDHA appelle les autorités haïtiennes et dominicaines à s’asseoir en vue de trouver une solution favorable à des centaines de milliers de migrantes et migrants qui sont sous la menace de déportations dans les jours à venir. 

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le vendredi, 07 septembre 2018 20:28

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli